Règles d'usage

Wendy, treize ans, vit à Brooklyn. Le 11 septembre 2001, son monde est complètement chamboulé : sa mère part travailler et ne revient pas. L’espoir s’amenuise jour après jour et, à mesure que les affichettes DISPARUE se décollent, fait place à la sidération. Le lecteur suit la lente et terrible prise de conscience de Wendy et de sa famille, ainsi que leurs tentatives pour continuer à vivre. Le chemin de la jeune fille la mène bientôt en Californie chez son père biologique qu’elle connaît à peine – et idéalise. Son beau-père et son petit frère la laissent partir le coeur lourd, mais avec l’espoir que cette expérience lui sera salutaire. Assaillie par les souvenirs, Wendy est tiraillée entre cette vie inédite et son foyer new-yorkais qui lui manque. Elle délaisse les bancs de son nouveau collège et, chaque matin, part à la découverte de ce qui l’entoure, faisant d’étonnantes rencontres : une adolescente tout juste devenue mère, un libraire clairvoyant et son fils autiste, un jeune à la marge qui recherche son grand frère à travers tout le pays. Wendy lit beaucoup, découvre Le Journal d’Anne Frank et Frankie Addams, apprend à connaître son père, se lie d’amitié avec sa belle-mère éleveuse de cactus, comprend peu à peu le couple que formaient ses parents – et les raisons de leur séparation. Ces semaines californiennes la prépareront-elles à aborder la nouvelle étape de sa vie? Retournera-t-elle à Brooklyn auprès de ceux qui l’ont vue grandir?

Il y a quelques jours, alors que nous célébrions le triste anniversaire des attentats du 11/09, j'ai pensé à Wendy et à Louie...  C'est rare que je pense à des personnages d'un roman, mais là, ma lecture des Règles d'usage était toute récente, et les émotions qu'elle avait provoquées encore bien fraîches.
Joyce Maynard a imaginé (en 2003, soit 2 ans après) les jours/mois qui suivirent ces attentats, partageant l'inquiétude de la famille d'une des 2977 victimes du World Trade Center, et leur peine quand l'évidence finit par s'imposer... 
Comment affronter une telle violence, une telle injustice?
Après le choc, l
'incompréhension, l'attente et la peine du mari et des deux enfants de Janet, Joyce Maynard décrit le cheminement de cette famille recomposée dans le deuil, vers le renouveau. 
Wendy part en Californie auprès de son père biologique et y croise des personnages abîmés mais pleins de vie auxquels elle s'attache, pendant que son touchant beau-père et son bouleversant petit frère tentent de se relever à New York. 
Et moi, au milieu de ce drame raconté avec une émotion toujours parfaitement dosée (=sans pathos ni mièvrerie), j'ai été touchée (dans ma cage thoracique de maman de famille recomposée) par la relation entre Wendy et son petit frère Louie (dont l'innocence, la colère et la peine serrent littéralement le coeur): leurs échanges, leur complicité, leurs liens dans la peine, tout sonne juste et fort... 

Même si j'ai ressenti quelques longueurs, Joyce Maynard parvient durant les 472 pages de son roman, dans un style incroyablement délicat, à nous faire accompagner avec tendresse ses personnages sur le chemin de la reconstruction et dans les tatônnements d'une famille recomposée après la disparition de leur principal trait d'union. Un roman aussi triste que lumineux et plein d'espoir.

"On a envie de laisser tomber (...) Sauf qu'il faut continuer. Il faut se lever le matin et verser des céréales dans les bols. On continue à respirer qu'on le veuille ou non. Personne n'est là pour t'expliquer comment c'est supposé marcher. Les règles d'usage ne s'appliquent plus (...)
On continue à se lever chaque matin en sachant que ça durera peut-être dix mille matins de plus".


L'auteur(e) >> Collaboratrice de multiples journaux, magazines et radios, Joyce Maynard est aussi l’auteure de plusieurs romans, Long week-endLes Filles de l’ouragan, L'homme de la montagne et d’une remarquable auto­biographie, Et devant moi, le monde (tous publiés chez Philippe Rey). Mère de trois enfants, elle partage son temps entre la Californie et le Guatemala. 

Son site : http://www.joycemaynard.com/Joyce_Maynard/ENTRY_TO_SITE.html

Les éditions Philippe Rey: http://www.philippe-rey.fr/unepage-home-home-1-1-0-1.html