au poil

Jeromeuh a été une chouette rencontre, un samedi après midi, dans un Cultura de banlieue ouest parisienne (oui, dit comme ça, on peut se dire que c'était pas gagné d'avance...).
Il a gentiment prêté ses crayons et son carnet à mon moyen de cinq ans, pendant que nous discutions et qu'il me faisait une sublime dédicace.
Etant totalement, entièrement, dramatiquement nulle en dessin, je suis toujours pantoise d'admiration lorsque je vois un artiste à l'oeuvre. Ca n'a pas loupé. Et mon moyen tout pareil. C'est LE souvenir qu'il a gardé de cette journée.
Bref, je mets quiconque au défi de discuter avec ce jeune homme sans ressentir envers lui un grand élan amical (j'ai pas trouvé comment le dire autrement...). 

Passons maintenant à la BD en elle même, on est un peu là pour ça :-)

Je l'ai lue le soir même de la dédicace et ma fille (de 14 ans) l'a lue le lendemain, ceci est donc le résultat de notre lecture-croisée (discussion à bâtons rompus après avoir tourné la dernière page :-)):

Jeromeuh

Un garçon au poil nous raconte le quotidien d'un jeune homme gay on ne peut plus normal, avec ses névroses, son romantisme exacerbé, ses envies pas toujours réalisables, sa vie de couple, de fils qui culpabilise parfois, et son amitié indéfectible avec Alice, jolie jeune femme énergique, qui connaît quelques galères sentimentales avec des hommes pas très délicats, et avec laquelle il partage tout.

Dans cette BD (en partie) autobiographique, nous le suivons dans de petits moments de la vie quotidienne, ainsi que ses petits et grands bonheurs, ses réactions, sincères et saines, face aux embûches, aux "coups"-intolérants reçus.

Mais il ne se pose pas en donneur de leçon, il raconte simplement l'histoire d'un couple amoureux super attachant, leurs petits désaccords, leurs attentes, leur équilibre, leur aspiration à profiter de leur vie de couple tranquillement. Sans dramatiser, et avec pas mal d'auto dérision. 
Ce qui donne des dessins/textes drôles, légers, dans lesquels, hétéro ou gay, on se reconnaît forcément, pendant que d'autres, sans militantisme non plus, frappent bien l'esprit (et devrait frapper fort les esprits haineux...).

Rencontrez-le parlez un peu avec lui si vous en avez la chance, sinon lisez-le et vous aurez fort certainement envie, comme moi, de  l'inviter avec son mari à la maison pour une raclette à la bonne franquette! (quite à terminer en dessins dans sa future BD ou sur son blog 
http://www.jeromeuh.net :-)).

(Merci de sa contribution à miss M., ma fille, qui a déjà prévu de la conseiller à pas mal de monde, elle aussi).