nouons

L’amour plus des copeaux de bois, du produit pour les vitres, une clochette, du shampoing, des oiseaux, des écharpes, des appareils photos, des ponts, des cordes, un vélo, des instruments de musique, une canne à pêche, des brosses à cheveux, des fusils de chasse, des livres, des gelulles, du carton, des lampes, des agates, des élastiques, une malle, des fruits, des lentilles de contact, des échantillons, des bateaux, des pansements, de la peinture, des arbres, des agendas, un mouchoir en tissu, du liquide vaisselle, des box, du scotch, des ballons, du savon, des soldes, une mouillette, des connexions internet, des marées, des archives, des paquets cadeaux, une pince à épiler, du mica, des mains courantes, des trams, un faon, des maquettes, un vaporisateur d’eau, des cours de médecine, des montres, des coussins brodés, des plumes, des clés, un chat, du sel, des écorces, des poupées, une émeraude, des avions, un foulard, des fleurs, des manèges, des téléphones, des crayons de couleurs, des boîtes aux lettres, une fève, des tatouages, des télés, des cartes, des miroirs, un kit de couture, des mathématiques, des chaussures, des poissons, des valises, des jeux de société, un éboulis de pierre, des bouchons auriculaires, des carnets, des bocaux en verre, des calendriers, des pantins, une table de mixage, des grains de sable, du yoga, des poids en laiton, des éclairages automatiques, un aspirateur, des trains, des fagots, des éoliennes, des insectes, et une pelote de fil.

Comment résister à une telle 4ème de couv??
Surtout lorsque des ami(e)s blogueurs/blogueuses parlent de ce roman comme d'une pépite?

Ce roman/recueil de fragments (d'un discours.... ;-)) a une forme originale, les voix alternent, se croisent, se mélangent se percutent comme dans un corps à corps... on cherche à trouver des repères et puis finalement on se laisse aller.
Un homme aime une femme, une femme un homme, une femme une femme...
On perd le fil, et peu importe.
Emmanuelle Pagano nous offre ici des instantanés de vies, de sentiments, de pensées, quels que soient les sexes, les âges.

IMG_5414Rencontres, premières fois, difficultés de couple, maladies, trahisons, 
séparation, manque, et parfois, de petits moments de grace suspendus...
Tout cela prend vie sous la plume précise, 
onirique, poétique, et pourtant aussi parfois dure, crue et charnelle d'Emmanuelle Pagano.
Chaque ligne est criante de vérité et de quotidien, 
de sentiments qui évoluent indéfiniment, de beau qui apparaît/se salit/se ternit/disparaît/réapparaît ailleurs. 

Sensible et d'une grande finesse, doux et douloureux, Nouons-nous porte parfaitement bien son titre car c'est un livre sur les liens, les cordes à nos cous, le funambulisme sur ces fils fragiles, les corps entrelacés, les noeuds au cerveau ou à l'estomac, les mains qui se joignent, les cordons ombilicaux que l'on refuse de couper, les points de suture, ourlets couture, amarres larguées...

Une très très belle fresque de ces (pourtant indispensables) liens si volatils, de c
es attaches qu'il faut veiller à ne pas piétiner comme de vulgaires lacets, mais aussi de ces jolis détails qui surgissent parfois au détour d'une journée comme une autre, et offrent des souvenirs à préserver dans un écrin.

Vous l'aurez compris : Un joli coup de coeur.


"Mon fils était invité cet après midi à l'anniversaire du sien. Quand nous sommes arrivés, il gonflait les ballons. il m'a offert un café en compagnie d'autres parents qui s'attardaient, puis il nous a chassés en nous demandant de venir chercher nos gosses vers cinq, six heures. Mais oui, il se débrouillerait très bien tout seul. dans la voiture, repu dejeux et de bonbons, mon fils s'est assoupi, les ballons qu'il a rapportés en souvenir flottent autour de lui. Je ne le réveille pas tout de suite quand nous arrivons.
J'attrape un ballon, un gros ventru tout jaune, je porte l'embouchure à ma bouche, et je le dégonfle doucement en avalant l'air de lui qu'il contient."


Un aperçu du livre ici: http://books.google.fr/books?id=Re46AQAAQBAJ&pg=PT29&lpg=PT29&dq=nouons+nous&source=bl&ots=sBS_7vd25C&sig=evo5QoP0ANRN9Nc5iubCtjpObRE&hl=fr&sa=X&ei=8e-9UpWcGeep0QWQ3IHADg&ved=0CEMQ6AEwBDgU#v=onepage&q=nouons%20nous&f=false

Site internet d'Emmanuelle Pagano : http://emmanuellepagano.wordpress.com