in utero

"Il n'y a aucune raison de paniquer. Nous allons créer et accompagner une existence. C'est une formidable nouvelle, me dis-je en tapant vol aller simple Patagonie sur mon clavier." 
Journal de grossesse d'un futur père, In utero relate cette aventure intime et universelle, avec ses joies, ses angoisses et ses questions fondamentales. "Faut-il se reproduire dans un monde surpeuplé? Comment faire rire une femme enceinte? Et surtout, peut-on accoucher en chaussettes?"

La grossesse, la naissance... sujets classiques et éternels... 
Mais cela fait assez peu de temps que les (futurs) pères se livrent/écrivent sur ce que provoque l'annonce d'une grossesse et les responsabilités qui vont avec, sans se cacher derrière le masque de la "virilité" (quoique, il y a bien le très drôle 
Jusqu'ici tout va bien, de Fred Valet - qui, d'ailleurs fait une rapide et amusante apparition dans le livre).

il faut dire que Julien Blanc-Gras, véritable journaliste globe-trotter, à la vision (fatalement) assez "assombrie" de l'avenir de la Terre, ne se destinait pas foncièrement à la paternité.
C'est donc avec un mélange de stupéfaction
, d'angoisse (contrebalancée par la sérénité/pondération de sa femme) d'humour et de dérision qu'il aborde, sous forme de journal/billets "d'humeur", cette (désirée) plongée dans l'inconnu (cf la couverture...).
Il alterne moments de doute, de découverte, et d'émerveillement, et se rassure sur l'universalité de sa situation en 
se tournant vers d'autres cultures, et d'autres pères (dont l'inénarrable Philippe Jaenada).

Julien Blanc-Gras se confie sans filtre sur cette mue qui se produit en lui-même, et aborde en parallèle des sujets comme l'environnement, les origines, le statut social (et la crise du logement...)...
Ok, rien de révolutionnaire en soi, mais on referme In Utero en ayant passé un joli moment en la compagnie de cet attendrissant futur papa (et sa femme)... et en ayant envie de planter un pommier (... lire le livre :-)).

"J’écris ce livre pour apaiser mes angoisses en les formulant. Tenir ce journal de grossesse participe du processus d’acceptation. Je suis dans la position de l’explorateur, je découvre un continent en formation, celui de la Paternité. Je m’embarque dans le plus long, le plus puissant, le plus indélébile des voyages, je vais rencontrer des obstacles inconnus. La grossesse dure neuf mois pour permettre au fœtus de se développer et au père de se préparer. Je change de peau, ces mots sont le produit de ma mue. Des lambeaux de moi s’effritent, d’autres s’agrègent pour constituer une nouvelle personnalité. Ce sera l’histoire de la transformation de l’homme en père."

L'auteur >>Julien Blanc-Gras est un écrivain voyageur et journaliste-reporter. Il a fait des études de journalisme à Grenoble, où il obtient un DEUG d’histoire puis une maîtrise en journalisme, puis à Hull en Angleterre.
En 2005, il a publié au Diable vauvert, "Gringoland", qui conte un périple latino-américain et a été lauréat du festival du Premier Roman de Chambéry et "Talents à découvrir" des librairies Cultura. En 2008, il a publié "Comment devenir un dieu vivant", une comédie apocalyptique déjantée, puis "Touriste" en 2011, et "Géorama" en 2014. Il a séjourné aux îles Kiribati à l'automne 2011 pour réaliser son livre, "Paradis (avant liquidation)" (2013). 
Au Diable Vauvert sur Facebook: https://www.facebook.com/pages/Au-Diable-Vauvert/168905876546193

Ici, mon billet sur Paradis (avant liquidation)...