surface

On peut n’être que témoin de son existence, mais parfois les gestes que l’on pose nous ramènent des années plus tard à l’origine des choses. Et quand on a tout perdu, même le nom de celui qu’on a aimé a une drôle de consonance. La vie n’est pas un conte de fées, mais laissez-moi quand même vous raconter...
Ainsi s’ouvre ce thriller d’une puissance et d’une virtuosité exceptionnelles, dans lequel Martin Michaud nous entraîne dans le Massachusetts. La veille du Super Tuesday, jour crucial des élections primaires américaines, l’écrivaine et ancienne top-modèle Leah Hammett débarque à Lowell avec son mari, Patrick Adams, candidat favori à l’investiture démocrate. Vingt-cinq ans après avoir quitté sa ville natale sans jamais y revenir, Leah voit son passé ressurgir avec violence, une violence aussi forte que les espérances qu’il suscite…
Commence alors un jeu de miroir où les apparences tissent une toile complexe qui dissimule une vérité oppressante et noire. Drames, histoires d’amour tragiques et trahisons deviennent l’épicentre d’un ouragan, celui qui dévaste l’existence de chaque personnage et remue, sous la surface, les arcanes du pouvoir, à Washington…

Sous la surface est le premier thriller (qui sera suivi par une jolie série d'autres, en 2015) publié en France (par un éditeur belge, Kennes) de l'auteur québécois à succès Martin Michaud.

C'est un haletant polar
 psycho-sentimental-politique qui, une fois commencé, ne se laisse pas poser, ou alors à contre-coeur (et vous fait râler que le RER soit déjà arrivé à la gare où vous devez descendre :-)).
Déjà, parce que Leah, personnage féminin principal, est attachante, et nous happe directement avec son récit entre son dur passé qui revient la hanter (alors qu'elle retourne dans la ville qu'elle a quittée 25 ans plus tôt et reçoit un mystérieux SMS), et son présent, ancré dans une réalité politique très proche (au coeur de la campagne éléctorale menée par son mari pour les primaires américaines, et la préparation du Super Tuesday).
Ensuite, parce que tout sonne (terriblement) vrai, et très documenté, Martin Michaud nous embarque dans les coulisses de la politique, explique et dénonce certaines méthodes ô combien "discutables".
Les magouilles, la corruption, le chantage, la manipulation, les accords silencieux, l'humain qui compte tellement moins que les enjeux, les sacrifices/sacrifiés... les scrupules..? Tout ce qui se passe "sous la surface", pour sauver les apparences, garder le grand public sous contrôle, tout ce que nous soupçonnons mais ne voyons pas.
Ces hommes et femmes qui décident pour nous, à quel point sont-ils cadrés/formatés? Sincères?
Est-il possible de vivre toute une vie avec une conscience tourmentée? 
 
Action, sentiments, réflexion, on se croirait dans une série américaine (du genre House of Cards) réaliste, rythmée, tendue, parfaitement bien dosée et bordée. Pas étonnant qu'une adaptation cinématographique soit en cours!

"Je n'ouvre jamais les yeux dans l'eau. J'ai peur des forces qui gravitent sous la surface, des formes noires qui ondoient dans l'ombre peur d'y croiser un visage putréfié ou que la mort me saisisse par la cheville et me fige dans le limon jusqu'à ce que la dernière molécule d'oxygène ait quitté mes poumons. Cette règle, je la respecte aussi à la piscine, car on ne sait jamais ce qui se trame sous la surface."

cover-surface-big

L'auteur >>né à Québec, en 1970, Martin Michaud a longuement pratiqué le métier d’avocat d’affaires avant de se consacrer pleinement à l’écriture. Il est également le fondateur d’un groupe de rock indépendant, dont il est parolier, guitariste et chanteur. Ses romans sont d’ailleurs parsemés de références à des morceaux ou artistes qu’il aime. Outre ses activités de romancier, il travaille à la scénarisation de ses œuvres pour la télévision et le cinéma. Qualifié par la critique de « maître du thriller québécois », il voit son travail comparé à celui des auteurs internationaux Michael Connelly, Jo Nesbo, Fred Vargas, Harlan Coben, Ian Rankin et Henning Mankell.
Ses quatre premiers polars obtiennent un succès fulgurant, lui valent cinq prix littéraires et d’être reconnu comme le nouveau chef de file des écrivains de romans policiers québécois. Pour Sous la surface, son dernier thriller unanimement salué par la critique et le public, il a remporté, en compétition avec de nombreux romanciers francophones de renom, le Prix Tenebris 2014.
Son site: http://www.michaudmartin.com/index.php

Les éditions Kennes: http://www.kenneseditions.com
Edition québécoise la Goelette: https://www.boutiquegoelette.com

Les billets sur l'Ivre de Lire : http://livredelire.com/sous-la-surface-martin-michaud/