jusqu'ici tout va bien

"Tout peut devenir utile un jour. Un coupon de réduction, une augmentation mammaire, une poignée de main chaleureuse, un permis de conduire, un gouvernement de gauche, vous, moi. Mon sperme, aussi. Capitaliser sur une éjaculation permet de passer le témoin. De catapulter son ADN sur les traits ramassés d'une boule de chair préalablement baptisée. Elle a débarqué un mardi de juillet à 14h39. Je n'allais pas maintenir le suspens plus longtemps. D'autant que ce bouquin n'est pas un polar mais un récit d'aventure. Le journal incomplet et subjectif d'un trentenaire soudain égaré entre un orgasme et un col dilaté. Neuf mois durant lesquels Avril a pris 28 kilos. Et moi, une claque."

L'auteur >> Fred Valet, 35 ans, est journaliste et chroniqueur culturel au journal Le Matin. Il travaille à Lausanne le jour et dort sur le ventre la nuit. Jusqu’ici tout va bien est son premier récit ("et ce n’est même pas un roman").


Maman de 3 enfants, j'ai évidemment lu des paquets + 1000 (au bas mot) de livres sur la grossesse, devenir mère, le baby blues, bébé de 0 à 1 an, mon enfant dort (enfin) bien, et tout se joue avant 6 ans, le sommeil de l'enfant, pourquoi bébé pleure, aider bébé à faire ses nuits (bor$ù*...) etc etc...
 
Mais j'ai lu peu de livres écrits par des hommes parlant avec franchise de la façon dont ils ont vécu la grossesse de leur femme, et leur façon de traverser cette aventure jusqu'à ce fracassant (et heureux) changement/évènement...
J'avais bien lu quelques 
BD de Pacco, et la BD futur papa 1&2, et le bien joli Retour à la Terre-Le vaste monde de Larcenet, bon j'avoue ne pas avoir cherché à creuser le sujet non plus, tout en ayant ééé-vi-dem-ment conscience que le chamboulement n'était pas que maternel.

IMG_6121En lisant ce "témoignage", cette métamorphose de quelques mois, j'ai quand même découvert un "monde parallèle", des mots qui sont rarement dits... 

Je l'ai lu, avec un plaisir non dissimulé, j'ai riii, me revoyant vivre les mêmes scènes (ah les nausées...), et j'ai été émue par les angoisses d'un homme démuni, un peu dépossédé et totalement flippé, mais qui se sent en même temps devenu temporairement un "surhomme" (=futur papa), se moquant volontiers (et surtout) de lui même.
Il aborde ainsi avec beaucoup d'humour les grands moments (de solitude ou d'émoi) qu'il a pu traverser: le test de grossesse dégoulinant de pipi..., l'annonce aux uns aux autres (et leurs indiscrétions/maladresses), les listes de prénoms..., les échographies opaques, les sautes d'humeur, l'accouchement..., et LA rencontre...

Dit comme ça ça peut paraître "classique", mais voyez, c'est comme une course de fond, où l'on connaît le début, le parcours et la fin: on tourne les pages avec avidité et bonheur du spectacle qui nous est offert.
 
C'est drôle, sincère, un peu cynique-juste-ce-qu'il-faut, jamais méchant, et toujours plein d'émotion. 

Un livre à offrir aux futurs papas (ou mamans!)!!!


Et encore un coup de coeur pour un auteur Suisse, troisième en peu de temps (les précédents étant Mélanie Richoz et Damien Murith!)...

"Quand on apprend sa future paternité, on devrait en profiter pour se faire arracher cette dent qui branle, prendre rendez-vous avec son contrôleur fiscal et inviter sa belle-mère à dîner. Plus rien ne nous atteint. On flotte, comme un imbécile heureux qui regarde la Terre tourner sans lui. Je suis un satellite lancé à pleine vitesse au-dessus des malheurs du monde. Et des miens, pour un temps."