IMG_5115

Sur son lopin de terre de l’ouest sibérien, le paysan Pacôme vit avec sa femme et ses trois enfants. Il n’est pas riche, mais sa famille ne manque de rien.
Pourtant, Pacôme est insatisfait et il se met à penser qu’avec davantage de terre il serait « tout à fait heureux ».
Sur les conseils d’un marchand de passage, Pacôme décide de partir aux pays des bachkirs, où la terre est fertile et vendue pour une bouchée de pain. Là-bas le chef du campement nomade lui propose un marché...


Inspiré d’une nouvelle de Tolstoï (Ce qu'il faut de terre à l'homme), qui n'a rien perdu de sa triste actualité/réalité, ce récit nous emporte au rythme de 
l’ambition toujours grandissante de Pacôme, paysan aux envies éternellement inassouvies.
Nous le suivons dans sa course au "toujours +", nourissant son avidité boulimique, ne parvenant pas à se contenter de ce qu'il a et qui, pourtant, aurait du suffire à son bonheur.

Le texte, ainsi que les sublimes illustrations (en utlisant seulement trois couleurs), nous entraînent dans cette accélération, cette course à la richesse matérielle, cette frénésie irraisonnée, qui mènera Pâcome toujours plus/trop loin dans ses limites, pour finalement se retrouver avec sa juste mesure de terre...

Une "fable" dure mais pleine de poésie, contenant des valeurs, une philosophie, qu'il est bon de transmettre à nos enfants (je l'ai lu avec mon fils de 6 ans 1/2 qui ne l'oubliera pas de sitôt je crois), pour leur apprendre (et nous rappeler) qu'il est sain de se contenter de ce que l'on a...
Une leçon que l'on connaît tous mais que nous avons parfois tendance à oublier.
(Et un merveilleux livre-objet/ouvrage à s'offrir!).

IMG_5118

L'auteur(e) >> Annelise Heurtier est née en 1979 dans la région lyonnaise. Après des études très classiques (prépa HEC + école de commerce), elle entame une carrière dans le service parapublic. 
En 2003, presque par hasard, elle commence à écrire. Son premier roman jeunesse parait un an plus tard aux éditions du Rouergue. 
Depuis 2011, elle vit à Tahiti où elle partage son temps entre son compagnon, ses deux enfants, l'écriture - principalement des romans ados -, les rencontres dans les établissements scolaires, la plongée sous-marine ou les randonnées dans les fougères brillantes des vallées.

L'illustrateur >> Raphaël Urwiller, auteur-illustrateur diplômé des arts décoratifs de Strasbourg, a cofondé le studio expérimental Icinori avec Mayumi Otero. Ils y travaillent en duo ou de façon indépendante, éditant livres d’artiste, sérigraphies et gravures.
Passionné d’estampes et de livres illustrés, nourri d’imagerie populaire et de dessin contemporain, il travaille avec autant de plaisir pour la presse (NY Times, Le Monde, XXI etc.), pour l’édition (RMN, Actes Sud, Gallimard, etc.).
Son site: raphaelurwiller.com

Les éditions Thierry Magnier : http://www.editions-thierry-magnier.com/index.php