la_librairie_pomme_verte

Ronald Rice, éditeur, a réuni ici trente écrivains américains pour rendre hommage aux librairies qui ont changé leur vie, entraîné leur amour des mots et leur vocation.
Trente témoignages et découvertes de librairies qui nous font voyager à travers les Etats Unis, puis Londres et Paris.

A l'heure où internet menace ces commerces, je salue ô combien cette initiative, d'autant qu'aux Etats Unis la situation est encore plus dramatique...

Alors évidemment, beaucoup de ces lieux et auteurs ont des points communs, ça peut paraître redondant, mais cela m'a fait l'effet d'un baume au coeur, et puis je ne l'ai pas lu d'une traite, ce qui m'a probablement évité une lassitude.

Et puis, cette lecture a un peu eu l'effet d'une madeleine de Proust, elle a fait remonter des tas souvenirs, ceux de la librairie (désormais disparue) de mon enfance, près de la maison que j'habite encore actuellement.
Et de ces moments que je passais au rayon livres et BD de l'Euromarché (oui oui Euromarché...), ou des visites à la bibliothèque, au bout d'une passerelle plutôt laide, mais où nous nous rendions avec ma mère pour emprunter des piles de livres et voir les bibliothécaires ajouter des fiches et des fiches à nos dossiers (oui, je suis née avant l'ère du tout-informatique)...
Je me souviens que je devais souvent commander certains livres auprès de mon libraire, et qu'ils n'arrivaient qu'une semaine après, j'allais les chercher, fébrile, ne sachant pas s'ils seraient là (n'ayant pas téléphoné>> usant de tous les prétextes auprès de mes parents pour aller flâner par là bas...)...
Désormais, oui, il y a plus de "facilité", les sms pour être prévenu, et internet/les e-books pour ne même plus se déplacer... et, bien sûr, Amazon... cité dans quasi tous les textes de ce livre (pas toujours en bien, vous imaginez bien :-))...

Dans ces essais plutôt homogènes, malgré des styles, longueurs, humour et intérêts différents, les auteurs montrent combien pour eux, les librairies sont essentielles et souvent incarnées, par leurs propriétaires, et leurs employés.
Des personnes avec lesquelles ils ont partagé des séances de dédicaces ou de lectures, des doutes, des succès qui ont parfois eu lieu grâce à l'impulsion/au soutien de libraires emballés...
Oui, beaucoup d'auteurs l'écrivent ici, sans les libraires, leur enthousiasme et leur force de conseil, certains de leurs livres se seraient moins vendus.

51Xfhy3yQDL

Enfin, il y a quand même un GROS (mais délicieux) point noir, c'est que ces auteurs donnent envie de lire leurs livres et qu'en plus, ils citent des titres qui les ont marqués...: j'ai donc noté au moins 20 auteurs, et titres à lire-très-vite... et regretté que d'autres ne soient pas traduits en français... (ce qui pourrait éventuellement donner des envies à des éditeurs... je n'aurais rien contre...).

En conclusion (oui, on y arrive), tout lecteur passionné se plongera dans ces pages avec bonheur et le refermera en ayant cette envie chevillée au corps de continuer à mener/soutenir cette lutte pour les livres, auprès de leurs auteurs, et de ces lieux refuges que représentent les librairies.
(et j'appelle de toute ma voix la version "auteurs français").

"Baptisé dans l'encre et emmaillotté dans des langes de poussière, je suis l'un de ces types à qui une bonne librairie sert de temple, des cathédrale, de sanctuaire, de bosquet sacré, de caravane bohémienne, de night-club à Tijuana, de parc de loisirs, de source de santé mentale, de camp de safari, de station spatiale et de champs de rêves intérieur."

Et, pour d'excellents conseils de lecture, vous pouvez vous rendre sur le site PAGE des libraires, qui édite aussi un excellent magazine que vous trouverez... chez votre libraire (...): http://www.pagesdeslibraires.fr

Petit commentaire habituel: je préfère largement la couv choisie par Les Arènes (www.arenes.fr) et le titre français aussi, plus poétique et bien moins formel que le titre version US qui fait un peu Lonely Planet du livre... Mais je pinaille :-)