9782954338729

Marie Lorna Vaconsin est actrice, écrivain, restauratrice... 
Et talentueuse dans tout ce qu'elle entreprend!! 

Une fois cela dit...

Et bien, déjà, merci au film La Fille du 14 Juillet (si vous ne l'avez pas vu au cinéma, regardez le en VOD ou DVD à sa sortie! > a priori bientôt!) de m'avoir fait re-découvrir (le plaisir d'aller au cinéma) cette jeune femme que j'avais déjà vue dans quelques films.

Donc, merci La Fille du 14 Juillet, et surtout merci Stéphane Million, parce qu'il a été le premier à me donner envie d'aller voir ce film, ET le premier à m'avoir parlé du roman de Marie-Lorna.

L'histoire >>
Elisa Verth, héroïne malgré elle, prend la vie avec désinvolture. Solitaire et silencieuse, elle évolue sans problèmes de situations insolites en rencontres inattendues, jusqu'au soir où Ben fait son apparition.

Il doit y avoir une part de Marie-Lorna dans l'histoire de cette jeune femme devenue actrice "par hasard" et brinquebalée sans trop savoir où est sa place, entre sa jeunesse, Los Angeles, sa vie d'adulte/d'actrice, le fracas du Festival de Cannes... et la découverte de sa sexualité différente de celle dont elle s'était persuadée au fil des ans.
Alors Elisa, l'héroïne, se remémore son parcours, sentimental, professionnel, et le burn out provoqué par son esprit révolté, en demande d'une liberté de gestes et de sentiments jusque là étouffée.

Alors, l'éloignement, l'exil, un changement d'identité, lui permettront de s'autoriser à enfin devenir elle même, à faire tomber ses propres oeillères et trouver la force de défendre ses envies viscérales...

On s'attache à Elisa, perdue mais déterminée, et dont les pensées sont écrites d'une plume franche, sincère et souvent drôle.
J'aimerais bien que Marie-Lorna écrive une suite (ET d'autres romans ;-))... parce que c'est juste, rythmé, plein d'énergie et hyper positif.

"Je ne pourrais pas dire que j'ai gâché mon temps. J'ai un métier, un appartement à moi, j'ai une voiture, de l'argent sur mon compte en banque. 
Je n'ai rien gâché, mais j'ai tout laissé filer à travers moi."