Aujourd'hui je vous parle de deux BD, différentes mais toutes deux drôles-mais-pas-que, sorties chez le même éditeur: Hugo&Cie dans sa collection Desinge.

bébé tout de suite

JE VEUX UN BÉBÉ TOUT DE SUITE - Juliette MERRIS
Je ne connaissais pas le blog (
http://jeveux1bebe.com/WordPress/de Juliette Merris, et j'ai été heureuse d'aller le découvrir durant la lecture de cette BD (issue des aventures/embûches/anecdotes qu'elle y partage). On y trouve, comme dans la BD, des dessins qui parleront à tout parent.
Ici, petit troiz (et dernier!!) a soufflé ses 3 bougies il y a peu, et le souvenir, toujours bien gravé, qu'il me reste de la grossesse/maternité est plutôt doux-amer et pas mal comique, aussi (avec le recul).
La BD de Juliette Merris ne pouvait donc que faire écho en alternant des moments drôles, puis moins, des instants fragiles, où la peine, la fatigue et l'espoir se mêlent, et où l'on tente de se raccrocher à l'humour et l'autodérision.
De l'envie de bébé au parcours pas-toujours-si-facile pour l'avoir, les déceptions, la PMA, les courbes de température and co, les médecins pas-toujours-psychologues, la grossesse pas-toujours-si-épanouissante, jusqu'à LA rencontre avec bébé et les premiers pas de parents pas-toujours-si-évidents... Y'a pas à dire, ça rappelle des choses et ça a le mérite d'enfoncer le bénéfique clou de la "désacralisation", tout en n'étant pas négatif, juste humain et réaliste. 

Juliette Merris, parvient donc, avec son (très) joli coup de crayon, 
à partager avec douceur et pudeur des moments intimes en les rendant universels, et à apporter sourire et soulagement à celles qui se sentaient un peu seules...
 

ours

POURQUOI LES OURS NE PORTENT-ILS PAS DE SLIP? - The OATMEAL
Matthew Inman est le fondateur d'un univers riche et complet, " The Oatmeal ", entièrement dédié à l'absurdité de la vie moderne. Il utilise lâchement et systématiquement les animaux et leur vie sauvage pour mieux se moquer de notre propre vie et de ses codes parfois étranges. En petites saynètes qui peuvent aller de une à dix pages, il porte un œil critique et méchant sur notre société, plus particulièrement celle des jeunes, les modernes, les geeks, les hipsters, les nerds, etc.

The Oatmeal, je connaissais :-) Car je le suis sur Twitter, et vais souvent sur son site, ses dessins me font souvent rire, même si sa patte n'est pas toujours esthétiquement à mon goût (et en même temps je dessine comme un enfant de petite section...).
Il aborde souvent des sujets de société avec la dérision et la causticité que j'aime. Bon, je ne suis pas certaine que la version papier soit ce qui convienne le mieux à ces dessins, mais je dois quand même dire que certaines images/réflexions m'ont bien fait rire. Notamment "les avantages et inconvénients de vivre avec sa moitié", "la rédemption du hamster" "tous les gens que je connais ont des rêves", ou encore le parcours du Capitaine Higgins le ver de terre parasite, et "comment je voudrais que soit un site web de restaurant"...

Je dirais que l'ensemble est inégal, enfin, certaines chutes ou vannes m'ont laissée sur le côté, il faut dire que certains thèmes 
(le vocabulaire de geek par ex) me parlaient moins que d'autres... mais je reste et resterai toujours preneuse de toute moquerie grinçante de nos habitudes/attitudes ridicules. Et pour ça, Matthew Inman reste quand même un bon fournisseur.