14 avril 2013

LE VASE OU MEURT CETTE VERVEINE - Frédérique MARTIN

 Grace à ce roman, j'ai découvert ce poème, d'où est tiré le titre, que je trouve vraiment très beau: Le vase où meurt cette verveineD'un coup d'éventail fut fêlé ;Le coup dut l'effleurer à peine :Aucun bruit ne l'a révélé.Mais la légère meurtrissure,Mordant le cristal chaque jour,D'une marche invisible et sûre,En a fait lentement le tour.Son eau fraîche a fui goutte à goutte,Le suc des fleurs s'est épuisé ;Personne encore ne s'en doute,N'y touchez pas, il est brisé.Souvent aussi la main qu'on aime,Effleurant... [Lire la suite]