30 mai 2013

GRANDS BOULEVARDS - Tonie BEHAR

J'aime que ce roman porte ce titre.Il aurait pu en avoir des centaines d'autres qui auraient parfaitement collé à l'histoire.Mais Grands Boulevards, oui, ce titre donne sa place dominante à Paris, quasi personnage principal, et à ce quartier tellement vivant et tellement bien décrit au travers des pages, sans pour autant alourdir le récit, bien rythmé. Je ne m'attendais pas à apprendre autant sur l'architecture et l'histoire de ces grands boulevards, ainsi que du Grand Rex (ok en même temps, je vous l'accorde, je suis pas calée... [Lire la suite]
Posté par sevandthekidz à 00:14 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 mai 2013

NOS ETOILES CONTRAIRES - John GREEN

"Drôle, poignant, lumineux" annonce Entertainment Weekly direct sur la couv... Et il y a bien plus d'éloges encore à l'arrière... Citations de journalistes ou de lecteurs, voire écrivains, tous conquis...Oula-la.Ca n'engage que moi (ça tombe bien c'est mon blog), mais je le dis, ça a bien failli me braquer. Oui. Vous qui me connaissez, ou me lisez pour la première fois, vous le savez (ou l'apprenez), les couvs' c'est important pour moi (et pour de nombreux lecteurs, je sais que je ne suis pas la seule, je sais...).DONC, cette... [Lire la suite]
Posté par sevandthekidz à 15:10 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 mai 2013

SOUVIENS TOI DE M'OUBLIER - Régis DESCOTT

Etonnant, ce roman...Je m'attendais à totalement autre chose en l'empruntant, mais je n'ai pas été désagréablement surprise.En même temps ce serait mentir que de vous dire que j'ai adoré.Je suis dans un entre deux, où je n'ai pas du tout passé un mauvais moment de lecture, mais où ce livre ne restera pas dans mes classiques.L'histoire? >> Max était un crève-la-faim lorsqu’il peignait Iris. Aujourd’hui, ses tableaux s’arrachent à des prix auxquels il n’aurait jamais osé rêver. Des tableaux de singes, cyniques, réalistes,... [Lire la suite]
27 mai 2013

PARAPLUIES - Christine EDDIE

Christine Eddie ne m'était pas inconnue, j'avais lu son saisissant premier roman Les Carnets de Douglas (disponible en Poche, mmm mmm, voyez ce que je veux dire, si vous ne l'avez pas lu...) il y a quelques années (2007), alors lorsque j'ai vu que sortait un nouveau roman signé de sa plume, j'avais très très très envie de le lire. Des critiques dithyrambiques (notamment chez Les Facéties de Lucie) m'avaient définitivement motivée à ne surtout pas passer à côté.Mais, c'est un risque, aussi, de se lancer dans une lecture avec un tel... [Lire la suite]
19 mai 2013

LA SURVIVANCE - Claudie HUNZINGER

Bien...! Je vous le dis tout de suite, je crois que je suis peut être un peu passée à côté de ce roman.Pourtant, j'ai lu de bonnes critiques. Et je les comprends. Parce qu'il y a de magnifiques choses dedans.Mais j'ai été hermétique à une partie de l'histoire. L'histoire? >>Jenny et Sils sont contraints par la dureté des temps de rendre les clefs de leur librairie et de leur domicile. Ils vont chercher refuge dans une maison perdue, en ruines, perchée dans la montagne. Avec leurs cartons de livres, une ânesse et une chienne,... [Lire la suite]
Posté par sevandthekidz à 21:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 mai 2013

LA SINGULIERE TRISTESSE DU GATEAU AU CITRON - Aimee BENDER

J'avais eu des échos assez contraires sur ce titre, soit vraiment emballés, soit vraiment insatisfaits... Une amie vivant aux Etats Unis avait eu des mots dithyrambiques, et ma médiathèque l'ayant en catalogue, je me suis offert le droit à la curiosité, car depuis le salon du livre, ce titre m'interpelait. Et puis, je ne sais pas résister à une couv avec une part de gâteau dessus (Julia Glass m'avait déjà attirée dans ses filets avec un magnifique cake en photo de couv de son roman Refaire le Monde, qui m'avait un poil déçue... [Lire la suite]

17 mai 2013

PEUT ETRE UNE HISTOIRE D'AMOUR - Martin PAGE

Evidemment, lorsque j'ai vu un tel titre chez Les Facéties de Lucie, vous imaginez bien que ça m'a attiré l'oeil...Et puis c'est pas comme si le nom de Martin Page m'était inconnu. (Nous avons un ami en commun et ses livres jeunesse sont déjà en partie dans notre bibliothèque). Commençons par l'histoire >>Virgile a l’habitude d’être délaissé par les femmes qu’il aime, mais cette fois, il s’apprête à vivre une expérience autrement plus déconcertante : de retour chez lui après une journée de bureau, il trouve sur son... [Lire la suite]
15 mai 2013

QUAND NOUS SERONS FRERE ET SOEUR - Sophie ADRIANSEN

Quand nous serons frère et soeur, n'est pas qu'une histoire de famille, de filiation.C'est bien plus que cela. Autant vous le dire tout de suite, il a eu un écho étrange en moi, car sans entrer dans les détails, disons que j'ai actuellement un frère "en suspens", oui, et ça arrive, zéro drame.MAIS du coup, cette rencontre entre une soeur et son demi frère découvert tardivement au décès de leur père commun, qu'aucun des deux n'a connu, leurs apprivoisements, leurs partages, leur attachement, oui, ça m'a fait quelque chose.Autre... [Lire la suite]
14 mai 2013

LES FIANCEES D'ODESSA - Janet SKESLIEN CHARLES

On avait bien commencé, ce roman et moi...Et puis... L'histoire? >>Odessa? La plus jolie ville du monde, pour ses habitants. Avec ses prestigieux théâtres, son mythique Opéra, son célèbre escalier Potemkine… et une mer qui n’a de noir que le nom. Mais il y a aussi le revers de la médaille : chômage, salaires de misère, logements étriqués, mafia omniprésente. Tandis que les jolies Ukrainiennes écument soirées et sites de rencontres pour décrocher un « visa-fiancée » et quitter le pays, Daria sert d’interprète. Et cette... [Lire la suite]
11 mai 2013

DEMAIN BERLIN - Oscar COOP-PHANE

  Oscar Coop Phane a 25 ans. 25 ans! Et écrire comme il le fait, à, quel âge a-t-il déjà?..... ça me console... moi qui pensait que les jeunes (ouuuuuuh, voilà que je parle en mâdâme de plus de 35 ans...) ne savaient plus écrire de vraies phrases avec des mots entiers correctement ortographiés (ouuuuuuuh, le cliché (assumé)), et bien le voici avec un style hyper élégant, un peu désuet, travaillé au pinceau impressionniste... Mais un pinceau aux poils raides, hein, avec peu de poésie, des pages gluantes de mélancolie, de... [Lire la suite]