17 janvier 2019

LE LION SANS CRINIÈRE - Edouard BUREAU

Le Lion sans crinière est ce tout jeune planteur idéaliste, qui lance une révolte par humanisme.Le Lion sans crinière est ce chef de guerre qui apprend à commander dans le fracas des batailles.Le Lion sans crinière est ce vainqueur qui ne voit pas sa jeunesse s'évanouir et dont le coeur se flétrira au contact du pouvoir...Le Lion sans crinière est une folle cavalcade humaniste, le roman d'une passion amoureuse que la guerre déchire. C'est aussi le récit d'une amitié écartelée. C'est enfin un cri d'amour - un... [Lire la suite]

06 janvier 2019

VIGILE - Hyam ZAYTOUN

Un bruit étrange, comme un vrombissement, réveille une jeune femme dans la nuit. Elle pense que son compagnon la taquine. La fatigue, l’inquiétude, elle a tellement besoin de dormir... il se moque sans doute de ses ronflements. Mais le silence revenu dans la chambre l’inquiète. Lorsqu’elle allume la lampe, elle découvre que l’homme qu’elle aime est en arrêt cardiaque. Avec une intensité rare, Hyam Zaytoun confie son expérience d’une nuit traumatique et des quelques jours consécutifs où son compagnon, placé en coma... [Lire la suite]
Posté par sevandthekidz à 18:48 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 septembre 2018

LEURS ENFANTS APRÈS EUX - Nicolas MATHIEU

Août 1992. Une vallée perdue quelque part dans l’Est, des hauts-fourneaux qui ne brûlent plus, un lac, un après-midi de canicule. Anthony a quatorze ans, et avec son cousin, pour tuer l’ennui, il décide de voler un canoë et d’aller voir ce qui se passe de l’autre côté, sur la fameuse plage des culs-nus. Au bout, ce sera pour Anthony le premier amour, le premier été, celui qui décide de toute la suite. Ce sera le drame de la vie qui commence.Avec ce livre, Nicolas Mathieu écrit le roman d’une vallée, d’une époque, de l’adolescence,... [Lire la suite]
14 septembre 2018

AVEC TOUTES MES SYMPATHIES - Olivia de LAMBERTERIE

"Les mots des autres m’ont nourrie, portée, infusé leur énergie et leurs émotions. Jusqu’à la mort de mon frère, le 14 octobre 2015 à Montréal, je ne voyais pas la nécessité d’écrire. Le suicide d’Alex m’a transpercée de chagrin, m’a mise aussi dans une colère folle. Parce qu’un suicide, c’est la double peine, la violence de la disparition génère un silence gêné qui prend toute la place, empêchant même de se souvenir des jours heureux. Moi, je ne voulais pas me taire.Alex était un être flamboyant, il a eu une... [Lire la suite]
27 mars 2018

L'ARCHIPEL DU CHIEN - Philippe CLAUDEL

« Le dimanche qui suivit, différents signes annoncèrent que quelque chose allait se produire. Ce fut déjà et cela dès l'aube une chaleur oppressante, sans brise aucune. L'air semblait s'être solidifié autour de l'île, dans une transparence compacte et gélatineuse qui déformait ça et là l'horizon quand il ne l'effaçait pas : l'île flottait au milieu de nulle part. Le Brau luisait de reflets de meringue. Les laves noires à nu en haut des vignes et des vergers frémissaient comme si soudain elles redevenaient liquides.Les... [Lire la suite]
Posté par sevandthekidz à 08:10 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 mars 2018

UNE LONGUE IMPATIENCE - Gaëlle JOSSE

  Ce soir-là, Louis, seize ans, n’est pas rentré à la maison. Anne, sa mère, dans ce village de Bretagne, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, voit sa vie dévorée par l’attente, par l’absence qui questionne la vie du couple et redessine celle de toute la famille.Chaque jour, aux bords de la folie, aux limites de la douleur, Anne attend le bateau qui lui ramènera son fils. Pour survivre, elle lui écrit la fête insensée qu’elle offrira pour son retour. Telle une tragédie implacable, l’histoire se resserre sur un... [Lire la suite]

21 janvier 2018

LES RÊVEURS - Isabelle CARRÉ

« On devrait trouver des moyens pour empêcher qu’un parfum s’épuise, demander un engagement au vendeur – certifiez-moi qu’il sera sur les rayons pour cinquante ou soixante ans, sinon retirez-le tout de suite. Faites-le pour moi et pour tous ceux qui, grâce à un flacon acheté dans un grand magasin, retrouvent l’odeur de leur mère, d’une maison, d’une époque bénie de leur vie, d’un premier amour ou, plus précieuse encore, quasi inaccessible, l’odeur de leur enfance… » I. C.  Quand l’enfance a pour décor les années 70,... [Lire la suite]
10 octobre 2017

L'EMBAUMEUR, OU L'ODIEUSE CONFESSION DE VICTOR RENARD - Isabelle DUQUESNOY

Victor Renard n’eut jamais de chance avec les femmes. À commencer par sa mère, l’épouvantable Pâqueline, qui lui reprochait d’être venu au monde en étranglant son frère jumeau de son cordon ombilical. Puis ce fut Angélique, la prostituée, qui se moquait des déclarations enflammées de Victor et de sa difformité, comme de sa «demi-molle».Victor échappe pourtant à sa condition misérable: il devient embaumeur. Avec les cadavres, au moins, le voilà reconnu. Et en ces temps troublés, quelle meilleure situation? Les morts, après la... [Lire la suite]
18 février 2017

TROPIQUE DE LA VIOLENCE - Nathacha APPANAH

«Ne t’endors pas, ne te repose pas, ne ferme pas les yeux, ce n’est pas terminé. Ils te cherchent. Tu entends ce bruit, on dirait le roulement des barriques vides, on dirait le tonnerre en janvier mais tu te trompes si tu crois que c’est ça. Écoute mon pays qui gronde, écoute la colère qui rampe et qui rappe jusqu’à nous. Tu entends cette musique, tu sens la braise contre ton visage balafré? Ils viennent pour toi.» Tropique de la violence est une plongée dans l’enfer d’une jeunesse livrée à elle-même sur l’île française... [Lire la suite]
29 janvier 2017

LA BALEINE THÉBAÏDE - Pierre RAUFAST

Fraîchement diplômé, Richeville, jeune homme timide et idéaliste embarque au nord de l’Alaska, sur l'Hirundo. Objectif : retrouver la fameuse «baleine 52», qui chante à une fréquence unique au monde. Mais l’équipage affrété par le sinistre Samaritano Institute a d’autres desseins. Au menu: l’inquiétant Dr Alvarez, un hacker moscovite, une start-up californienne, une jolie libraire et des cétacés solitaires, mutants ou électroniques qui entraînent Richeville dans un tourbillon d’aventures extraordinaires.Le moins que l'on puisse... [Lire la suite]