Les déraisons

Adrien, employé modèle, mène une vie sans surprises, réglée au millimètre. Louise, artiste peintre, traverse le quotidien en le réinventant sans cesse. Leur rencontre métamorphose leur existence. Louise emporte Adrien dans les méandres de ses fantaisies, Adrien comble Louise d'un amour infini. Mais la vie prend parfois des détours inattendus. Lorsque la santé de Louise se dégrade, forte de son imagination et accompagnée d'Adrien, son allié de toujours, elle décide de se battre. De son côté Adrien, pour la première fois, déroge à sa routine : il quitte à l'insu de tous son travail monotone pour accompagner sa femme, et tente, avec elle et par la force d'un souffle créatif puissant, de vaincre la maladie. 

Premier roman d'Odile d'Oultremont, Les déraisons est un roman funambule, écrit en équilibre entre drame et fantaisie, qui vous fait sourire autant qu'il vous serre le coeur.

Louise est une femme atypique (qui appelle son chien "Le Chat"), dotée d'une énergie renversante, et d'une douce extravagance qui rendent les jours plus fous, plus colorés. 
Lorsqu'Adrien et elle se rencontrent c'est une drôle d'histoire d'amour qui commence, pleine d'évidences et d'originalité.
Un couple que l'on trouverait cruel de voir séparé tant ils paraissent faits l'un pour l'autre malgré leurs différences. 
Et pourtant...
L'histoire alterne la lutte sans pathos du couple contre la maladie qui ronge Louise (qui donne des noms à chacun de ses membres et aux machines qui la soignent) et les passages où, plus tard, Adrien se défend à son propre procès contre la société pour laquelle il travaillait, qui le poursuit pour avoir indûment touché un an de salaire.
Une année d'absence volontaire durant laquelle Adrien, installé dans un placard/bureau introuvable au bout d'un interminable couloir suite à une restructuration, fait le choix de rester là où il estime être sa place: auprès de sa femme malade. Pour l'accompagner et profiter de son existence, jusqu'au bout de son combat.
 
Odile d'Oultremont alterne délicatement humour et gravité, pour aborder l'amour inconditionnel en dehors des règles, la brutalité du monde du travail et son manque d'humanité, que la justice a le pouvoir, ou pas, de contrebalancer.

Un livre poétique, léger et grave à la fois, plein de lumière et d'espoir, ayant un quelque chose de l'Ecume des jours, dans son envie de préserver le beau, le fou, le doux, même dans la maladie et l'adversité.
Une 
belle invitation à ne pas oublier d'être autant que possible déraisonnable.


"À l'état pur, la déraison maintient en équilibre sur un fil invisible. Mieux, elle devient une arme d'une puissance inouïe."

L'auteure >> Scénariste et réalisatrice, Odile d'Oultremont vit entre Bruxelles et Paris. Les Déraisons est son premier roman. Les Déraisons a reçu le prix de la Closerie des lilas 2018. 
Les éditions 10/18: https://www.lisez.com/1018/16