Lion sans crinière

Le Lion sans crinière est ce tout jeune planteur idéaliste, qui lance une révolte par humanisme.
Le Lion sans crinière est ce chef de guerre qui apprend à commander dans le fracas des batailles.
Le Lion sans crinière est ce vainqueur qui ne voit pas sa jeunesse s'évanouir et dont le coeur se flétrira au contact du pouvoir...
Le Lion sans crinière est une folle cavalcade humaniste, le roman d'une passion amoureuse que la guerre déchire. C'est aussi le récit d'une amitié écartelée. 
C'est enfin un cri d'amour - un rugissement - à la nature et à la poésie...

Le Lion sans Crinière compte parmi les premiers romans les plus aboutis qu'il m'ait été donné de lire (et sa couv est probablement la plus belle de cette rentrée d'hiver!).
Tout au long des 462 pages qui le composent j'ai été impressionnée par la langue raffinée, la maturité et la profondeur de ce roman plein d'aventure, d'exotisme et d'humanité. 

Edouard Bureau nous embarque, tambour et coeur battants, dans un pays d'Afrique imaginaire, véritable écrin de beauté où André Saint-Souris, personnage hautement romanesque propriétaire d'une plantation, vit en harmonie (et déconnecté des conflits qui sévissent dans le pays) avec ses employés issus des quatre ethnies natives du pays. 
Jusqu'au jour où, suite à un évènement qui ne lui laisse d'autre choix que d'ouvrir les yeux, celui-ci monte sa propre armée dans la ferme intention de renverser le dictateur au pouvoir, le général Ambutu. Une expédition portée par une intention sincère et humaniste qui, au fil des kilomètres parcourus, perd de sa superbe, la toute-puissance pervertissant les esprits, alterrant la beauté de l'âme, l'intérêt personnel prenant le dessus sur l'intérêt général. 
L'histoire de cette croisade nous est narrée de nombreuses années après par l'attachant et idéaliste Perier, régisseur de la propriété, ami fidèle et dévoué de Saint-Souris qu'il observe avec une tendre fascination mêlée d'effroi et d'une clémente déception. 

Le lion sans Crinière est un texte riche, humain, enlevé et foisonnant, à la dureté contrebalancée par des descriptions poétiques et une écriture admirable, dont ressort un amour profond pour la nature et les sentiments authentiques.
Une épopée intemporelle, offrant une réflexion sensible sur la conquête des territoires et leurs conséquences désastreuses sur la nature et les peuples. Un roman d'aventure à la grande force d'évocation sur les idéaux, la quête du pouvoir, son aveuglement et les fossés qu'il creusedont le flamboyant héros s'étiole à l'instar du souvenir que le narrateur cherche à préserver en écrivant, en un geste désespéré et majestueux.
Un livre rare, plein de souffle et de coeur.

 "Les nobles rêveries de la jeunesse - la fidélité, le désintéressement, le courage - flottaient dans l'alcool, à la surface de l'esprit, sans jamais toucher aux lèvres du jeune lion. Dans un tourbillon peut-être, dans le creux d'une vague, lors d'une trop grosse gorgée, lorsque les introspections faisaient rugir des tempêtes dans le reste d'âme d'André, peut-être réapparaissaient ses idéaux déchus. Ils se tenaient alors à la surface comme un bouchon de pêcheur, prêts à couler dans la gorge d'André. Mais, par les flux et reflux de la boisson, les idéaux s'éloignaient d'André, au rythme des rasades. Et, de nouveau, ces qualités qui font l'âme belle - la générosité, l'amitié, la bienveillance - sombraient au fond du verre, ou bien continuaient leur molle flottaison, sans espoir de voir un jour le gosier du jeune homme. Les idéaux manquent parfois d'espérance." 

L'auteur >> Edouard Bureau est né en 1992, Le Lion sans Crinière (Editions du Sable Polaire) est son premier roman.