vampire

"Ce livre est le vaisseau spécial que j'ai dû me confectionner pour survivre à ma propre guerre des étoiles. Panne sèche de moelle osseuse. Bug biologique, risque de crash imminent. Quand la réalité dépasse la (science-) fiction, cela donne des rencontres fantastiques, des déceptions intersidérales et des révélations éblouissantes. Une histoire d'amour aussi. 
Ce journal est un duel de western avec moi-même où je n'ai rien eu à inventer. Si ce n'est le moyen de plonger en apnée dans les profondeurs de mon coeur." - Mathias Malzieu

Ayant été victime d'un accident me privant temporairement de mon poignet gauche et de mon épaule droite (...) j'écris ce billet via la fonction "dictée" de mon MacBook. Je vous présente donc d'ores et déjà mes excuses quant à la syntaxe aléatoire, et mon éventuelle vigilance réduite.

Beaucoup de choses ont déjà été dites et écrites au sujet de ce récit de Mathias Malzieu.
Et je ne ferai pas dans l'originalité en vous disant que moi aussi il m'a beaucoup touchée, d'autant qu'il m'a été offert dans les jours qui ont suivi mon propre retour de l'hôpital, pour des soucis embêtants, mais bien bien moindre. Bref c'est peu dire que cette lecture m'a aidée à rester philosophe quand je devais me contortionner pour en tourner les pages ;-)...

Journal d'un vampire en pyjama est le livre le plus personnel que Mathias Malzieu ait pu écrire jusque là (bien que ses précédents romans aient tous une partie de vécu en eux).
Il y raconte, sans héroïsme ni mièvrerie, comment, du jour au lendemain, il s'est retrouvé dans une chambre stérile en pleine descente aux Enfers, à lutter contre une mort tellement proche qu'il l'a matérialisée en une menaçante mais sexy Dame Oclès... comment il s'est transformé en vampire, ayant besoin de transfusions de sang (et de rester cloîtré) pour survivre... comment il a dû mettre sa vie en stand-by pour la sauver, et se retrouver alors qu'il s'était peut-être un peu perdu de vue.
Et il nous raconte tout cela avec l'énergie, l'humour et la tendre poésie qui le caractérisent, sa capacité à toujours trouver du beau dans le laid, sans jamais se répandre ni se morfondre, en acceptant la peur tout en gardant confiance. Tout ceci entouré par un 
personnel médical bienveillant, et l'amour de la douce Rosy (à qui il le rend bien), de sa famille et de ses amis (dans lesquels la maladie a effectué un tri naturel...). 

Il n'y a quasiment pas une once de négatif dans ce journal, à part venant d'un affreux personnage à qui j'aurais bien mis des claques (je parie que vous le reconnaitrez)... Il n'y a que l'énergie positive et la créativité de son auteur, qui a pris le temps de ramasser des cailloux sur son chemin plein d'embûches, pour nous livrer cet émouvant journal d'une mue interne, d'une renaissance.

"(...) je ne m'ennuie jamais. Je lis un peu, écris beaucoup et passe le reste de mon temps à équilibrer mes tourments. Je n'y parviens pas toujours. L'omniprésence de Dame Oclès génère du blues, mais lorsque mon état physique est correct, je berce la flamme qui m'a toujours éclairé. Celle de la joie enragée. Celle qui rend aventureux et lance le voyage au centre de la tête. Celle qui permet d'inventer, de se réinventer. La joie enragée qui donne l'énergie de fonder un parti poétique, une tribu électrique. Celle qui fait monter sur le vélo pour pédaler, immobile, face à la fenêtre d'une chambre stérile."

L'auteur >> Né en 1974 à Montpellier, Mathias Malzieu, auteur-compositeur et chanteur du groupe de rock français Dionysos, mène de front carrière musicale et littéraire. Après un recueil de nouvelles, 38 mini westerns (avec des fantômes), et un émouvant roman autobiographique sur la mort de sa mère,Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi (Flammarion, 2005), il publie en 2007 La Mécanique du coeur, énorme succès critique et populaire, traduit dans 22 pays et vendu à plus d'un million d'exemplaires dans le monde. L'album éponyme de Dionysos est double disque d'or. Mathias adapte en 2014 son roman en un film d'animation, Jack et la mécanique du coeur, produit par Luc Besson (nommé aux Césars et short listé aux Oscars ; plus d'un million d'entrées). Il a également écrit Métamorphoses en bord de ciel (Flammarion, 2011), Le plus petit baiser jamais recensé (Flammarion, 2013) (mon billet ici), ainsi que L'Homme Volcan, conte pour iPad et iPhone qui a remporté le Prix du livre numérique 2012. Publié en même temps que le nouvel album éponyme de Dionysos, Journal d'un vampire en pyjama est son sixième livre.

Les éditions Albin Michel : http://www.albin-michel.fr 

Il me reste à découvrir le dernier album de Dionysos dont voici le dernier titre - Vampire de l'amour