1507-1

Qu’est-ce qu’un directeur de salles de cinéma? Un homme qui peut diriger jusqu’à 50 ou 60 personnes, dans un lieu ouvert jusqu’à quatorze heures par jour, sept jours sur sept; dans les grandes villes, la faim de cinéma doit pouvoir s’assouvir presque à toute heure!
Situé au bout du sinueux parcours qui relie le scénariste d’un film au spectateur qui le découvre sur grand écran, le directeur de salles accomplit un travail protéiforme, qui va de la surveillance des toilettes de son établissement à l’accueil d’un réalisateur en tournée de promotion, qui surfe entre l’établissement des plannings des agents d’accueil, le contrôle du moelleux du pop-corn vendu, les relations avec les médias locaux et, parfois, la mauvaise humeur des clients!

J'ai attrapé ce livre par hasard lors d'une visite à la médiathèque (et je ne saurais trop vous encourager, encore et encore, à aller vous inscrire à celle de votre ville...), attirée par le thème (surtout en cette période de vacances/sortie de Star Wars VII propice aux séances ciné), et par l'occasion qu'il m'était donnée de découvrir une maison d'édition que je ne connaissais pas encore. 
Et pourtant, j'aurais dû la connaître, puisqu'elle édite des livres et revues de cinéma, scénarios de films, thèses et essais de cinéma, soit un domaine qui m'a toujours passionnée et dans lequel j'ai un peu travaillé.
Après avoir regardé leur catalogue sur leur site, je pense que je vais petit à petit m'en offrir une bonne partie.

Préfacé par Jean-Jacques Annaud, qui explique combien le soutien des salles de cinéma est, évidemment, primordial, Confidences d'un directeur de salles, est un recueil écrit par un homme qui fut directeur de salles durant plus de 30 ans.
Enfin, plutôt que confidences, je dirais que c'est un florilège d'anecdotes/mémoires, un partage, 
sous la forme d'un abécédaire, des coulisses de ce métier ô combien multitâches. 

Dans ces quasi 150 pages, Christian Séveillac se remémore un quotidien trépidant, fait de 
moments de grâce, de gêne, d'émotion au cours de multiples rencontres, réelles ou cinématographiques.
Et il 
aborde sincèrement des sujets moins connus, tels que le merchandising (des pubs avant-programme aux confiseries, "maux" nécessaires car offrant des marges sacrément fructueuses, représentant de bien belles recettes...), la transformation de la consommation du public, les affiches, le débat VO/VF, l'aspect financier de la production (ah, les fameuses "soirées chiffres"!), le passage de la pellicule au numérique, les calculs de programmation, le passage de complexes humains à d'immenses multiplexes décentralisés plus faciles d'accès afin de s'adapter à de nouvelles exigences et réalités du marché... 
Bref, tout ce qui fait de ce "loisir" un immense business (dont seul le cinéma d'art et essai semble relativement épargné, grâce à certaines subventions).

Christian Séveillac oscille entre enthousiasme et réalisme dans ce petit livre plutôt instructif, au ton direct, franc, passionné (parfois même agacé), où l'on assiste à l'évolution du cinéma à travers l'oeil d'un de ses discrets acteurs, et où l'on croise d'autres acteurs du milieu plus connus comme Bertrand Tavernier, Meryl Streep, Xavier Beauvois, et les familles Seydoux, Karmitz, Verrecchia, qui ont créé/tenu de véritables empires (UGC, MK2, Pathé Gaumont)... Un mélange très éclectique, comme l'est le public d'une salle de cinéma.

"Le cinéma en salles a représenté pour moi une carrière, une passion, une sorte de sacerdoce, parfois pour le pire mais souvent pour le meilleur. il m'a donné des émotions inégalées; et le grand écran d'une salle obscure a résisté jusqu'à présent à tout: télévision hertzienne, télévision numérique, piratage tablettes, smartphones, j'en passe et des meilleures. Fêter le 150e anniversaire de l'invention des frères Lumière en 2045? Oui... je prends le pari... avec vous tous."

L'auteur >> Christian Séveillac, né en 1946, a fait pendant 35 ans une carrière de directeur de salles, a diffusé des films allant du cinéma tiers-mondiste militant jusqu’à Harry Potter… Une carrière marquée par la passion du cinéma et par l’éclectisme. Il travaille actuellement sur des documentaires TV touchant à l’une de ses autres passions : l’aviation.

Les éditions Lettmotif > http://www.edition-lettmotif.com/